Carnaval de Santiago

Ici, les personnages typiques sont les lechones (cochons de lait), personnages masculins couverts d'amples vêtements couverts de fausses pierres précieuses et de miroirs, entourés d'une ceinture de longaniza (une grande et longue saucisse) allant du thorax des aisselles aux hanches. Le masque est assez effrayant, avec une tête de canard et avec des grandes cornes de zébu.  Les lechones yoyaderos (cochons de lait avec des joyaux) sont encore plus richement vêtus, avec des grelots et des cornes avec des excroissances coralliformes. Ils dansent en claquant le fouet autour des personnages féminins, les robalagallinas (poule volante). Ces dernières sont soit des robagallina sencilia (simple), une jolie fille bien montée, comme une grisette parisiennes, en longue jupe moulante et un bustier mettant en valeur sa poitrine, chignon et ombrelle, soit des robagallina exagerada (exagérée), une femme obèse en crinoline, avec des collants, avec une énorme poitrine et un énorme postérieur. Ce sont le plus souvent les hommes qui se déguisent en ces dernières.
Des explications sur ces personnages sont sur les plaques au pied du Monument aux Héros Dominicains de Santiago.

Laisser un commentaire